Dans un Communiqué de presse à la fin de la semaine dernière, le ministre canadien de la défense nationale, l'honorable Bill Blair, a révélé que Forces armées canadiennes stationnés dans le cadre de la mission de l'OTAN dirigée par le Canada. Groupement tactique en Lettonie aura bientôt accès à deux capacités défensives nouvellement acquises. Cette acquisition rapide d'équipements est destinée à améliorer la capacité défensive globale du groupement tactique, renforçant ainsi les capacités de dissuasion des soldats originaires des différentes nations contributrices.

Pour commencer, un engagement de $227,5 millions du Canada est en cours pour mettre en place une capacité de défense aérienne pour les membres des forces armées canadiennes stationnés en Lettonie. Saab Canada Inc. s'est vu attribuer des contrats pour l'acquisition du RBS 70 NG Défense aérienne à courte portée qui fournit aux troupes canadiennes en Lettonie une protection aérienne tactique. Cette capacité permet aux forces canadiennes de se protéger contre les aéronefs à voilure fixe, les hélicoptères se trouvant dans leur rayon d'action, les aéronefs d'appui aérien rapproché et les aéronefs de classe 1. petits systèmes aériens dévissés et des systèmes aériens non réassemblés de plus grande taille. C'est notamment la première fois depuis 2012 que les forces armées canadiennes disposent d'une capacité de défense aérienne, les premiers systèmes devant être livrés dans le courant de l'année.

En outre, le Canada consacre un investissement de $46 millions d'euros à l'acquisition d'équipements de pointe. contre-drone de l'équipement. Cette initiative vise à améliorer protection des forces armées canadiennes Les nouveaux équipements sont destinés aux membres des forces armées engagés dans l'opération REASSURANCE, en particulier contre les UAS (petits drones) hostiles de classe 1. Le nouvel équipement facilitera la détection, l'identification, le suivi et la neutralisation des drones, garantissant ainsi une plus grande liberté d'action pour les opérations terrestres. Le projet, qui devrait atteindre sa capacité opérationnelle initiale dans le courant de l'année, comprend les éléments suivants contre-UAS les matériels et logiciels de commandement et de contrôle, les capteurs et les effecteurs non cinétiques, ainsi que le soutien et la formation en service.

Le Canada réaffirme l'importance de l'OTAN

Minister Blair unveiled these acquisitions at a NATO Defence Ministers meeting in Brussels, Belgium. He highlighted the significance of these new capabilities in bolstering NATO’s defense and deterrence stance on Canada’s eastern flank, where Canada spearheads NATO’s enhanced Forward Presence Battle Group in Latvia. This move is part of Canada’s commitment outlined in the July 2023 Roadmap on Scaling the eFP Latvia Battle Group to Brigade, as the country aims to more than double its military presence on Operation REASSURANCE, increasing from approximately 1,000 troops to a persistent deployment of up to 2,200 troops by 2026.

"Le soutien du Canada à l'Alliance de l'OTAN est inébranlable. En investissant dans les systèmes de défense aérienne et de anti-drone En plus de renforcer les capacités de défense des troupes canadiennes, nous renforçons également les capacités défensives du groupement tactique de l'OTAN en Lettonie dans son ensemble", a déclaré l'honorable Bill Blair. "Grâce à sa direction du groupement tactique en Lettonie et à ses nombreuses autres contributions à l'OTAN - y compris sa participation actuelle à l'exercice Steadfast Defender - le Canada continuera à travailler avec ses alliés pour renforcer la sécurité euro-atlantique".

La voie à suivre

À l'issue d'une procédure d'appel d'offres, le gouvernement du Canada a attribué à Saab Canada Inc. trois contrats d'une valeur totale de $227,5 millions d'euros (hors taxes) pour l'acquisition du système de défense aérienne portable (AD) du soldat RBS 70 NG, qui répond à un besoin opérationnel urgent. Ces contrats portent sur les systèmes, les munitions et le soutien en service.

En outre, le projet de défense aérienne au sol (GBAD) progresse, ce qui permettra aux forces armées canadiennes de contrer les menaces Le projet GBAD est actuellement en phase de définition, à la suite d'une procédure d'appel d'offres qui s'est achevée le 12 janvier 2024. Il s'agit d'un projet d'une durée de trois ans, qui a pour objectif d'améliorer la sécurité et l'efficacité de l'ensemble des systèmes de défense aérienne. Le projet GBAD est actuellement en phase de définition, à la suite d'une procédure d'appel d'offres qui s'est achevée le 12 janvier 2024.

Dans le cadre d'une autre procédure d'appel d'offres pour la phase 1 du projet Counter-UAS, des contrats d'un montant total de 1,4 milliard de tonnes ont été attribués pour l'acquisition et le soutien de systèmes montés et fixes. Il s'agit notamment d'un contrat de $2 millions à TRD Systems pour des systèmes directionnels embarqués ORION-H9, d'un contrat de $19 millions à CACI Inc. pour des systèmes omnidirectionnels CACI BEAM 3.0, et un contrat de $25 millions à Leonardo UK Ltd. pour des systèmes Falcon Shield à site fixe.

Le projet de systèmes de défense aérienne portatifs adhère à la politique des retombées industrielles et technologiques du Canada, garantissant des activités commerciales significatives et des investissements ciblés pour stimuler la croissance de l'industrie de la défense canadienne. On estime que ces engagements économiques contribueront à hauteur de $40 millions d'euros par an au PIB canadien et qu'ils soutiendront ou créeront 350 emplois par an sur une période de six ans.

Le Canada reste déterminé à soutenir l'OTAN, en dirigeant le groupement tactique multinational de présence avancée de l'OTAN en Lettonie, en fournissant un soutien maritime, en offrant un soutien consultatif à la mission de l'OTAN en Iraq et en fournissant du personnel à l'opération de soutien de la paix dirigée par l'OTAN au Kosovo dans le cadre de l'opération KOBOLD. En soutien à l'Ukraine, l'opération UNIFIER, la mission canadienne de formation militaire et de renforcement des capacités, a formé environ 40 000 membres des forces armées de l'Ukraine (AFU) depuis 2015. Le Canada a engagé plus de $9,5 milliards d'euros au total. Aide à l'Ukraine depuis février 2022, dont $2,4 milliards d'euros d'aide militaire. Elle négocie activement des engagements à long terme en matière de sécurité, conformément à la déclaration commune de soutien à l'Ukraine du G7 de 2023.

Post Image- Riga, Lettonie (Crédit image : envatoelements par diegograndi)